Shop Mobile More Submit  Join Login
About Deviant Core Member CarlosStappevMale/France Recent Activity
Deviant for 1 Week
12 Month Core Membership
Statistics 13 Deviations 87 Comments 211 Pageviews

Newest Deviations

Literature
La Dame d'Odessa
Une nuit d'octobre, au bord de la Mer Noire,
La Dame d'Odessa dessina de mémoire
Le portrait féminin de son amour passé
Disparu à jamais en terres lacérées.
Sur le papier russe d'un carnet de croquis,
Comme vieux compagnon le son de la bougie,
Elle se mit à sculpter de ses doigts de graphite
Le visage indolent de la belle sémite.
Et du gris quotidien qui rythmait son vivant,
Elle en fit au crayon quelques reflets d'argent.
Puis le temps s'arrêta au bout de la chandelle.
En énième Muse, et devant l'Éternel,
Du sang des souvenirs qu'aucun plaisir n'étanche,
Elle laissa son dessin sur une plage blanche.
:iconCarlosStappev:CarlosStappev
:iconcarlosstappev:CarlosStappev 2 1
Mature content
Hardcorum Pater Nostrum :iconcarlosstappev:CarlosStappev 0 0
Literature
Aux creux de ma brume
Et du sang des vignes s’immisçant dans mes veines
Je sais au gramme près restituer chaque maux
Sur le papier verni du sol fariné d'eau
Arpège-moi encor au devant de la scène
Colle-moi ton ego en amour isoprène
Un radeau de fortune en bois de mikado
Une chanson sonar manu militchao
Je partirais demain déflorer la rengaine
Et si aux quatre vents mon pain n'a plus d'épices
Laisse-moi tournoyer dans ce flacon de vices
Laisse-moi m'enliser au creux du brouhaha
A tout prêt après moi toi seule m'intéresse
Mais tu ne perçois pas les feux de ma détresse
Alors je sers les points du dernier al coda
:iconCarlosStappev:CarlosStappev
:iconcarlosstappev:CarlosStappev 1 1
Literature
A quoi rimons-nous ?
Ma muse est un démon et je brûle avec elle,
Sur la pointe d'un vers exposé au temps mort,
Les multiples saveurs du vivre sans effort.
Advienne que pourra de notre ritournelle...
Toujours entre deux os d'une vie éternelle,
Nous rimons le néant, où l'ombre grise dort,
En glorieux sonnets à notre mauvais sort.
Noircissent les couleurs de la morne séquelle...
Alexandrins de maux aux douze pieds d'airain,
Vous repoussez nos nuits d'un revers de la main,
Quitte à nous exposer aux chants de la critique...
Qu'adviendra-t-il de vous lorsque nous partirons,
Lorsqu’un poing décimal brisera nos lorgnons ?
Finirez-vous au seuil d'un poème classique...
:iconCarlosStappev:CarlosStappev
:iconcarlosstappev:CarlosStappev 0 0
Literature
Marinade
Que j'aime à regarder, à travers la fenêtre,
Les formes arrondies de la garde champêtre.
Elle s'en va, elle s'en vient, au fil de la journée,
En mouvements sensuels qui me font vaciller.
Je me vois naviguer sur ce corps cristallin,
Souffler quelques mots doux au milieu des embruns,
Écarter les tempêtes, éviter la noyade,
Maintenir la barre de notre cavalcade.
Mais elle ne voit pas cette vieille fenêtre,
Puis encore un peu moins, un visage apparaître.
Les formes rebondies s'écrasent sur la grève
Et en larmes salines, les restes d'un vieux rêve.
Alors mon pied marin entame un demi-tour,
Encore une nuit, seul, loin de toi mon amour.
:iconCarlosStappev:CarlosStappev
:iconcarlosstappev:CarlosStappev 1 3
Literature
Chateau de sable
D'un papier nitraté, des souvenirs sépias
Extirpent du passé le prénom de Sofia
Puis de Costaérès son château de granit,
Rose forteresse d'un amour implicite.
Quand la plage éloignait sa compagne salée
La sable dessinait, vers ton coeur, un sentier.
Alors empli d'espoir j'avançais solitaire
Combattant sans déchoir les vieux gardiens de pierre.
En dernière ascension parmi les centenaires
J'exhortais Cupidon d'exaucer mes prières,
De donner au pain noir le goût de la brioche...
Mais la tour d'ivoire luttait à mon approche
Et la lune d'Armor me poussait à rebours,
Laissant là mon trésor et ma fausse bravoure.
:iconCarlosStappev:CarlosStappev
:iconcarlosstappev:CarlosStappev 0 3
Mature content
As tough as snails :iconcarlosstappev:CarlosStappev 1 0
Literature
Yellow fut ma Reine
Il suffit d'un regard pour qu'un soleil renaisse
Que nos aspirations en volutes épaisses
Soufflent à pleins poumons nos plus profonds désirs
Qu'une bouffée bonheur nous fasse rajeunir
Elle était si belle ma brune créature
Dans sa robe blanche aux reflets de Mercure
Son air de gitane que j'aimais respirer
Se lovait dans mon cœur sans jamais m'enfumer
Aux bords de nos lèvres témoins de notre amour
De vils coups de tabac ont joué de contre-jours
Nous voici arrivés sur la tige finale
Aujourd'hui accordés en phases terminales
Elle garde la beauté d'une fière Amazone
Je l'aime plus que tout cette fille aux dents jaunes
:iconCarlosStappev:CarlosStappev
:iconcarlosstappev:CarlosStappev 3 5
Mature content
BDSM :iconcarlosstappev:CarlosStappev 0 0
Literature
Alzheimer
Avant de te noyer dans un trou de mémoire
Laisse-moi proroger la fin de notre histoire
Zeste de souvenirs sans assez de regain
Hier je t'aimais tant, qu'en sera-t-il demain ?
Echo mort au combat au cœur de mes neurones
Il reste nos regards à jamais asynchrones
Mon amour je m'en vais vers d'autres continents
Entre nous deux la mer de nos ressentiments...
Restez encore un peu, je vous connais à peine
:iconCarlosStappev:CarlosStappev
:iconcarlosstappev:CarlosStappev 7 10
Mature content
Etheromane :iconcarlosstappev:CarlosStappev 2 0
Literature
Diese
Que devient l'harmonie quand la clé du bonheur
Joue sur une mélodie faite d'accords mineurs
Quand tant d'altérations détruisent notre armure
Et que la division, du temps, bat la mesure
Que deviennent les notes hors de notre portée
Ces airs que l'on chuchote sans pouvoir les chanter
Surchargés de syncopes et autres contretemps
D'un tempo qui galope sans unité de temps
Nos deux tempéraments ont détruit notre gamme
Fait de nos instruments les quintes de nos âmes
Et si notre phrasé a gagné en mordant
Nous avons égaré nos plus beaux ornements
Pourrons-nous rapprocher nos deux tons diatoniques
Et les réajuster sur l'échelle harmonique
Pourrons-nous réécrire notre histoire musicale
Sans l'ombre d'un soupir et sans un point final
:iconCarlosStappev:CarlosStappev
:iconcarlosstappev:CarlosStappev 3 6
Mature content
BDSM :iconcarlosstappev:CarlosStappev 0 4

Random Favourites

Literature
Dans le grenier git un marteau...
Dans le grenier gît un marteau.
Va le chercher.
Casse-moi les os.
Coupe mes doigts à pleines dents,
Tant qu'il y en a,
Régale t'en.
Dans un suaire, masque ma tête.
Sois rancunière,
Coupe la nette.
Jette mon corps dans le bûcher.
Devrait éclore
Un homme fané.
Il grandira, quoi qu'il advienne
Te reverra
Une fois prochaine.
Et tout gêné, dira sitôt
« Dans le grenier
gît un marteau »…
:iconAnkerstilte:Ankerstilte
:iconankerstilte:Ankerstilte 1 1
Literature
Hommage
Tant qu'un phare projette son éclat sur la mer,
Et tant que chantent les sirènes aux navires,
Que se brise l'écume, sculpture éphémère.
Tant que tout est là, je ne voudrai pas mourir.
Pas avant d'avoir pris le large.Autour du monde, et au milieu d'un verre à pied
S'il est empli de vin, je ne saurai me noyer.
Écrasé par la cendre, craché par la fumée,
J'étoufferai de bonheur et m'époumonerais !
Jusqu'à ce que je n'en puisse plus.Je me rappellerai les cheveux sur sa nuque,
Les voiles qui s'étirent, les griffes sur mon dos,
Et l'orage entre nos peaux, à jamais caduque.
Je me rappellerai notre vie, jusqu'au tombeau.
:iconAnkerstilte:Ankerstilte
:iconankerstilte:Ankerstilte 2 1
Literature
Aventure chimerique d'un poisson et d'un oiseau
Intacts, les fleurs et les bouquets.
À sa place, la lune sage.
Figés, collines, monts et vallées.
Ô mornes, tristes paysages !
Ce chemin, foulé de tes pas,
Hélas, vierge de tous les miens,
Ces années muettes, dis moi ;
Est-ce un fil d'Ariane que je tiens ?
Aventure chimérique d'un poisson et d'un oiseau – La plume et l'écaille
Va, lente, inaltérable volatile.
Au delà de mes invisibles murailles.
Légère plume ; voyage ! Moi, l'écaille,
Et mes pauvres nageoires si malhabiles
Ne saurons échapper aux ternes courants,
Tant leurs forces nous défendent d'avancer.
Ici, dans le plus désert des océans,
Nulle chose ne cesse de me ramener
Aux idylles de nos adieux, nos vains aveux.
:iconAnkerstilte:Ankerstilte
:iconankerstilte:Ankerstilte 1 1
Literature
LE FANTASME
Le fantasme (Poème du soir.)
Tes hanches gracieuses
Et ta peau d'or brûlé
Appellent ma bouche comme
Le soleil un fruit rouge.
Tes cheveux d'orient mat
Bruissent au cœur du vent comme
Un long baiser d'ombre sous un cerisier blanc
Tes seins sont deux grenades
Adorables et mûres et sucrées sous ma langue,
Tes yeux sont étirés
En croissants ocres, Lunes
Telles deux perles sombres
Océan de nuit calme avant l'orage sable.
Ta voix est telle l'eau
Sous un reflet d'étoiles
Saphir liquide et frais dans l'or vif de ta bouche ;
Tes mains sont comme l'air
Et rapides et graciles
Impérieuses mais douces comme un caprice tendre.
Ton corps est un volcan
Marbré d'amande douce
Sous la surface en feu
On trouve un cœur de cendres.
Le soir tombe sur nous, alors
Viens là, objet de mon désir
Embrasse la source chaude
Fais rejaillir la lave
De tes baisers mouillés
Et de mille caresses indécentes et brûlantes !
Je ne veux plus parler, je ne veux plus qu'entendre
Ton corps souple et trempé, tes
:iconExnihilo-nihil:Exnihilo-nihil
:iconexnihilo-nihil:Exnihilo-nihil 18 40
Literature
VOID - A PHONE
English version below
Sur tous mes numéros
J'écris ton nom
Cette sensation que parfois
Tu m'appelles
Frantz, juin 2012
............................................
On all my numbers
I write your name
This feeling that sometimes
You call me
Frantz, june 2012
:iconExnihilo-nihil:Exnihilo-nihil
:iconexnihilo-nihil:Exnihilo-nihil 13 39
FROM DUST (poetry) :iconexnihilo-nihil:Exnihilo-nihil 28 54
Literature
Impromptu
Nuit froide de cailloux et de pierre tranchante
La main de ton fantôme entre mes mains
poreuses
:iconExnihilo-nihil:Exnihilo-nihil
:iconexnihilo-nihil:Exnihilo-nihil 16 33
Literature
Mourir la fleur
Cette année je ne suis pas allé
poser de fleurs sur ta tombe. Ce n’est pas qu’il faisait froid
ou qu’il pleuvait ou que j’oubliais
ce granit éclaté d’or gris et de ciel grave
- non.
C’est que cela ne sert à rien, des fleurs mortes mourant au-dessus de tes cendres.
Comme mes larmes flottant devant ton corps morne, enserrées dans le
blanc des limbes et des infirmières.
 
Que ne t’ai-je rendue au vent au lieu de creuser ta fosse,
sans doute serais-tu à voguer dans le vague d’une rose ;
et peut-être mâcherais-je moins de cailloux.
Frantz, janvier 2017
:iconExnihilo-nihil:Exnihilo-nihil
:iconexnihilo-nihil:Exnihilo-nihil 15 25
Mature content
Dis donc 2 :iconjanpi-r:JanPI-R 11 2
Glance :iconcawouet:Cawouet 3 14
Literature
018
I can taste freedom on your lips 
but it's too bad I see the cages in your eyes. 
:iconbrownhairedmaiden:brownhairedmaiden
:iconbrownhairedmaiden:brownhairedmaiden 33 8
Literature
[French Poetry] Nu
Baigné dans l'amer et touchant presque le fond
Je pris une bouffée de ce que je pensais oxygène
Pour me noyer.
Maël Shanti, le 24 avril 2014.
:iconMael-Shanti:Mael-Shanti
:iconmael-shanti:Mael-Shanti 7 6
David Gray - Hannah :iconoilpaintersofamerica:OilPaintersofAmerica 306 29 Mary Qian - Gaze :iconoilpaintersofamerica:OilPaintersofAmerica 261 9 vento di carbone :iconagnes-cecile:agnes-cecile 319 19 just one in a thousand :iconagnes-cecile:agnes-cecile 7,185 377

Groups

Visitors

:iconhydromelking:
HydromelKing
Mar 22, 2017
3:41 pm

deviantID

CarlosStappev's Profile Picture
CarlosStappev
France
Salut les ami.es,

Je suis un vilain petit garçon qui écrit pleins de choses en cachette et qui a du mal à ne pas les brûler de temps à autre (le feu libère l'esprit paraît-il...).

Artiste, je ne suis pas. Au plus un petit mélangeur de mots et de maux sans mobile apparent.

Question âge, je connais celui de mon corps mais mon esprit n'arrive pas à se fixer (il est "chafouin"; j'aime bien ce mot).

Sinon mes lectures varient selon mes humeurs, j'aime lire des poésies, des textes courts, parfois des livres (en entier, voir des œuvres complètes, si si c'est vrai) et même les lignes de la main (nan j'déconne).

Côté musique en ce moment je tourne en boucle sur Amesoeurs et Alcest entre autres (de préférence les morceaux qui font trembler les oreilles).

Section salles obscures, j'adore la science fiction (ça m'aide à fuir la réalité).

J'habite dans le sud-ouest, dans la montagne et le silence (ouais ça c'est bon).

Bon bah c'est pas mal tout ça. Si vous voulez d'autres informations, appelez mon avocat.

P.S.: Carlos Stappev, c'est un anagramme (cherchez pas, il n'y a rien a gagner).

Journal

No journal entries yet.

Comments


Add a Comment:
 
:iconddak4791:
ddak4791 Featured By Owner 13 hours ago  Hobbyist Traditional Artist
thanks for the fav! grazie! merci beaucoupe!
Reply
:iconcarlosstappev:
CarlosStappev Featured By Owner 10 hours ago  New Deviant
You're welcome :) (Smile) 
Reply
Hidden by Owner
:iconmoriquesse:
Moriquesse Featured By Owner 19 hours ago
Merci beaucoup pour le watch :)
Reply
:iconcarlosstappev:
CarlosStappev Featured By Owner 14 hours ago  New Deviant
Avec plaisir :) (Smile) 
Reply
Hidden by Owner
:iconinfluenzuim:
Influenzuim Featured By Owner 1 day ago  Professional Photographer
Bon retour, au plaisir!
Reply
:iconcarlosstappev:
CarlosStappev Featured By Owner 1 day ago  New Deviant
Merci Flower Bullet (Green) - F2U! 
Reply
Add a Comment: